Le Pape François message d'espoirs pour les peuples du monde entier.



Le pape François a adressé un message à la fois d'espérance dans «la miséricorde» de Dieu et de condamnation vigoureuse des violences. Il a été acclamé avec ferveur dimanche pour sa première messe de Pâques.



Aux 250'000 fidèles rassemblés sur la place Saint-Pierre par un temps printanier et aux millions de catholiques et de non catholiques ayant pris connaissance de ses paroles à la radio, sur internet ou à la télévision, François a donné comme c'est la coutume sa bénédiction «Urbi et orbi» («à la ville et au monde»).
Le Vatican avait annoncé que le pape devait prononcer quelques mots en 65 langues, du mongol au maori en passant par l'araméen et l'espéranto, mais François y a renoncé au dernier moment, se contentant de souhaiter bonnes Pâques en italien.
Au milieu d'acclamations et d'une forêt de drapeaux, le pape a ensuite pris un long bain de foule en papamobile découverte. Très simple et à l'aise, il a de nouveau serré dans ses bras un jeune handicapé et embrassé des enfants que lui tendaient leurs parents et salué amicalement, un par un, les cardinaux présents.
Au même moment, le pape émérite Benoît XVI célébrait Pâques dans le silence du palais pontifical de Castel Gandolfo, près de Rome, s'associant à la prière de son successeur. Son nom, longuement rappelé jeudi, n'a pas été prononcé pendant la cérémonie.
Lutter contre la traite humaine
Le premier pape originaire du Nouveau monde, élu le 13 mars à l'âge de 76 ans, a évoqué pour la première fois les conflits et les violences dans la «bien-aimée Syrie», mais aussi les tensions persistantes entre Israéliens et Palestiniens sur la terre du Christ qui «n'ont que trop duré», et celles dans la péninsule coréenne et en Afrique.
Sur la Syrie, le pape a parlé des «réfugiés qui attendent aide et consolation», et préconisé comme son prédécesseur Benoît XVI que «l'on trouve une solution politique à la crise».
L'accent sur les prises d'«enfants» en otages par des groupes islamistes armés au Nigeria concernait aussi la France, dont une famille avec quatre enfants de cinq à 12 ans est aux mains d'un groupe affirmant appartenir au mouvement Boko Haram.
Au cours de cet exercice effectué de la loggia de la basilique Saint-Pierre et qui ne différait pas dans sa substance de ceux de Benoît XVI, François a lancé un appel particulièrement appuyé à lutter contre «la traite des personnes», qu'il a considérée comme «l'esclavage le plus répandu» de ce début de XXIe siècle.
Il a aussi dénoncé «l'égoïsme qui menace la vie humaine et la famille», dans une allusion à la crise actuelle de la famille traditionnelle.
Appel à «faire un pas»
Auparavant, le pape argentin avait souligné la «grande joie» qu'apporte selon lui la Résurrection de Jésus au monde, s'adressant familièrement en le tutoyant à chaque chrétien : «je voudrais qu'elle arrive dans chaque maison, dans chaque famille, spécialement là où il y a plus de souffrance... dans les hôpitaux, dans les prisons», a-t-il ajouté, après un temps de silence.
Samedi soir, à l'occasion de la veillée solennelle dans la basilique Saint-Pierre, le pape, qui entend porter l'évangélisation jusque «dans les périphéries existentielles», avait déjà adressé un appel aux hommes «loin de Dieu», en leur demandant de «s'interroger», de «faire un pas», d'«accepter de risquer», employant à dessein le tutoiement.
La présence de Jésus est capable de «transformer la vengeance en pardon, la guerre en paix» dans le coeur des hommes, a-t-il encore dit, dans ce message pascal, plus bref qu'à l'époque de Benoît XVI.
Prière irakienne
A Bagdad, accablées par la fuite de leurs fidèles vers d'autres contrées plus stables, les 28 églises de la ville ont célébré Pâques en priant, sans trop y croire, pour que le pape François, un homme «simple et bon», se rende en Irak.
Les insurgés n'hésitent pas à s'attaquer aux mosquées et aux églises. Au cours de la dernière attaque d'ampleur contre les chrétiens, 44 fidèles et deux prêtres avaient été tués dans une église syriaque catholique au coeur de Bagdad, le 31 octobre 2010.

Ats
--> Rendez-vous sur Hellocoton !

Rédigé par MENATWORK on dimanche, mars 31, 2013. Mots Clés , , , , , , , , , , , , . Suivre les commentaires RSS 2.0. Laissez un message

0 commentaires for "Le Pape François message d'espoirs pour les peuples du monde entier."

Publier un commentaire