Intervention de l'Algérie sur le site gazier Inamenas au moins 67 morts.


Trente-huit otages et 29 assaillants ont été tués lors de l'attaque et de la prise d'otages par un groupe islamiste dans un complexe gazier du Sahara algérien.



«Trente-sept étrangers de huit nationalités différentes» ont été tués lors de cet épisode sanglant qui a duré quatre jours, a annoncé lundi le Premier ministre algérien Abdelmalek Sellal lors d'une conférence de presse. En outre, un Algérien a été tué, soit en tout 38 victimes. Il s'agit d'un bilan provisoire, a-t-il dit.

Cinq étrangers étaient toujours portés disparus après l'attaque qui s'est déroulée de mercredi à samedi dans le gigantesque complexe gazier d'In Amenas, dans le sud-est de l'Algérie M. Sellal n'a pas donné de précision quant à la nationalité des victimes. Parmi les étrangers confirmés morts par leurs pays figurent un Français, un Américain, deux Roumains, trois Britanniques, six Philippins et sept Japonais. Un premier bilan officiel samedi soir donnait 23 personnes tuées, des étrangers et des Algériens. Du côté des preneurs d'otages, 29 d'entre eux ont été tués et trois arrêtés, selon le Premier ministre. «Les 32 terroristes sont venus du nord du Mali», a-t-il précisé.
«De nombreux étrangers ont été abattus d'une balle dans la tête», a déclaré M. Sellal lors d'une conférence de presse à Alger. Le Premier ministre japonais Shinzo Abe a confirmé lundi la mort de sept Japonais qui avaient été pris en otages mercredi. «J'ai été informé par le ministre adjoint aux Affaires étrangères Minoru Kiuchi que, après identification des corps dans un hôpital d'In Amenas, la mort de sept employés japonais de l'entreprise JGC était confirmée», a déclaré Shinzo Abe lors d'une réunion de la cellule de crise.



--> Rendez-vous sur Hellocoton !

Rédigé par MENATWORK on mardi, janvier 22, 2013. Mots Clés , , , , , , , , , , , . Suivre les commentaires RSS 2.0. Laissez un message

0 commentaires for "Intervention de l'Algérie sur le site gazier Inamenas au moins 67 morts."

Publier un commentaire