Ekaterina Samoutsevitch une des Pussy Riot libérée.

La justice russe a libéré une des membres des Pussy Riot et confirmé la peine pour les deux autres jeunes femmes qui avaient chanté en février une prière anti-Poutine dans la cathédrale de Moscou.


«Libérer immédiatement» Ekaterina Samoutsevitch, dont la peine est transformée en condamnation avec sursis, a déclaré la présidente du tribunal, ajoutant que la peine des deux autres jeunes femmes, Nadejda Tolokonnikova et Maria Alekhina, était «maintenue sans changement» à l'issue de ce procès en appel

Les trois jeunes femmes se sont congratulées dans leur cage en verre, Nadejda Tolokonnikova et Maria Alekhina félicitant apparemment leur amie pour sa libération.

Elles avaient fait appel après avoir été condamnées en août toutes les trois à la même peine de deux ans de camp, pour «hooliganisme» et «incitation à la haine religieuse», pour cette «prière» lors de laquelle elles avaient demandé à la Sainte Vierge de «chasser Poutine».
Le 1er octobre, Ekaterina Samoutsevitch avait cependant révoqué son avocat en arguant de «désaccords», provoquant le renvoi à ce mercredi du procès en appel, alors que des informations faisaient état de tentatives de scinder le groupe qui faisait jusque là front commun.
Afp 
Rendez-vous sur Hellocoton !

Rédigé par MENATWORK on mercredi, octobre 10, 2012. Mots Clés , , , , , , , . Suivre les commentaires RSS 2.0. Laissez un message

0 commentaires for "Ekaterina Samoutsevitch une des Pussy Riot libérée."

Enregistrer un commentaire