Les revolvers du plus célèbre couple de malfaiteurs Bonnie et Clyde aux enchères.

Les revolvers portés par Bonnie Parker et Clyde Barrow au moment où ils furent abattus en Louisiane en 1934 seront mis aux enchères le 30 septembre à Nashua dans le New Hampshire.

Il s'agit du Colt Detective Special de Parker et du Colt Government 1911 semi-automatique de Barrow. Des revolvers très spéciaux, pour le vice-président des ventes de la maison RR Auction, Bobby Livingstone, car ils ont été littéralement retirés des corps sans vie des deux gangsters en cavale, après l'embuscade fatale menée par la police.

Bonnie Parker et Clyde Barrow sont morts en 1934 en Louisiane. (photo: AFP)
Parker avait utilisé du scotch pour attacher son arme à sa cuisse, tandis que Barrow avait accroché la sienne à sa ceinture.

Les deux revolvers ont été retrouvés sur les lieux du crime, à Paroisse de Bienville, au nord-ouest de la Louisiane (sud), par le policier Frank Hamer. Des lettres certifiées de ce dernier accompagnent les armes mises aux enchères pour prouver leur origine.

«Tout ce qui provient de ce fameux jour du 23 mai 1934 est extrêmement rare et précieux», a indiqué M. Livingstone.


Bonnie et Clyde restent des légendes de la culture populaire américaine, et leur traversée du pays, durant la Grande Dépression, commettant braquages et tuant plusieurs agents de police, a été retracée au cinéma.

La trousse de maquillage de Bonnie sera aussi mise en vente le 30 septembre, ainsi que la montre de poche en or de Clyde et deux autres de ses revolvers.

La maison RR Auction proposera également un pistolet automatique ayant un jour été entre les mains d'Al Capone, ou encore une partition de musique signée par le célèbre bandit de Chicago lors de son séjour dans la prison d'Alcatraz.

Afp
Rendez-vous sur Hellocoton !

Rédigé par MENATWORK on samedi, juillet 14, 2012. Mots Clés , , , , , , . Suivre les commentaires RSS 2.0. Laissez un message

0 commentaires for "Les revolvers du plus célèbre couple de malfaiteurs Bonnie et Clyde aux enchères."

Publier un commentaire