High Tech: Facebook espionne les conversations pour identifier les pédophiles.


Dans une interview à Reuters, Facebook a donné des précisions sur le fonctionnement de son système de surveillance destiné à protéger les mineurs.

Il n'y a pas que les Anonymous qui traquent les pédophiles sur le Net, il y a Facebook, aussi, explique Reuters. Le réseau social espionne les conversations sur le site (les messages postés, les tchats...) à l'aide de robots, qui lancent des alertes en cas de soupçons d'activité criminelle. Dans ce cas les employés de Facebook sont autorisés à lire les correspondances pour réagir en conséquence et éventuellement appeler la police.

Le travail des robots de base sur les différences d'âges, l'historique des conversations ayant déjà impliqué des pédophiles, et le degré de proximité connu entre les personnes entretenant des conversations.

Ce système de surveillance complète le dispositif de protection des mineurs mis en place par Facebook: les membres déclarés comme mineurs n'apparaissent pas dans les résultats publics de recherche ; seuls leurs amis et les amis de leurs amis sont autorisés à leur envoyer des messages ; et seuls leurs amis peuvent tchatter avec eux.

Facebook n'est pas le seul à exercer ce genre de surveillance. Tous les réseaux sociaux fréquentés par des mineurs le font.

Reuters
Rendez-vous sur Hellocoton !

Rédigé par MENATWORK on vendredi, juillet 13, 2012. Mots Clés , , , , , , , , , , . Suivre les commentaires RSS 2.0. Laissez un message

0 commentaires for "High Tech: Facebook espionne les conversations pour identifier les pédophiles."

Publier un commentaire