Violente attaque d'un fourgon blindé à Aubervilliers un convoyeur gravement touché.



Un convoyeur de fonds a été blessé au flanc droit ce lundi matin dans l'attaque d'un fourgon blindé devant une agence BNP Paribas à Aubervilliers, en Seine-Saint-Denis, par des malfaiteurs armés qui ont réussi à prendre la fuite, a-t-on appris auprès de la préfecture. Le pronostic vital de l’employé serait engagé.

Le fourgon de la TAS a été attaqué peu après 5h30 avenue Jean Jaurès, dans le quartier des Quatre Chemins, devant une bouche de métro, par trois personnes équipées d'armes de type Kalachnikov, a indiqué la préfecture. Lors de l'attaque, des coups de feu ont été échangés, et l'un des convoyeurs a été blessé, a-t-on précisé.

Selon les premiers éléments de l'enquête, les malfaiteurs ont tiré sur les convoyeurs au moment où ils descendaient de leur véhicule. Après avoir dérobé près de 200.000 euros, ils ont réussi à prendre la fuite, vraisemblablement à bord d’un 4x4 retrouvé incendié à quelques kilomètres du lieu de l’attaque, selon le délégué départemental du syndicat policier Alliance, Christophe Ragondetqui s’est rendu sur place.

«La présence policière est nécessaire»

Le convoyeur de fonds grièvement blessé est un membre de l’escorte, chargé d’accompagner celui qui portait les sacs. «On déplore un blessé très très grave. Il a été touché au flanc droit, un peu en-dessous des côtes. C'est une zone où il y a beaucoup d'organes vitaux», a déclaré Christophe Ragondet. Selon lui, la récurrence des attaques de convoyeurs de fonds montre que « la présence policière est nécessaire».

De nombreux impacts de balles ont été relevés sur le fourgon et sur une voiture située à proximité du lieu de l'attaque, témoignant de la violence des coups de feu, selon Christophe Ragondet: «La portée d’une arme de guerre est conséquente […] C’est un facteur de danger qui montre bien la détermination des malfaisants. La présence de personnes autres, civils non visés, n’arrête pas le tir.»

Le préfet de Seine-Saint-Denis, Christian Lambert, s'est rendu sur place. Un important dispositif policier a été déployé sur les lieux pour éloigner les nombreux badauds, a constaté un journaliste de l'AFP. «J'ai entendu des rafales de tirs, ça m'a réveillé, c'était impressionnant», a déclaré un habitant du quartier qui n'a pas souhaité donner son nom.



Afp

Rendez-vous sur Hellocoton !

Rédigé par MENATWORK on lundi, juin 04, 2012. Mots Clés , , , , , , , , , , , . Suivre les commentaires RSS 2.0. Laissez un message

0 commentaires for "Violente attaque d'un fourgon blindé à Aubervilliers un convoyeur gravement touché."

Publier un commentaire