Monde: un garde frontière Kazakh avoue les meurtres de 14 de ses collègues.

Un garde-frontière kazakh a avoué avoir tué quatorze de ses collègues et un garde-chasse la semaine dernière dans le poste où était stationné son unité à la frontière entre le Kazakhstan et la Chine.


Le ministère kazakh de l'Intérieur avait annoncé mardi l'interpellation de ce garde-frontière, Vladislav Tchelakh, le seul survivant de ce drame et avait évoqué un conflit au sein de l'unité pour expliquer le crime. «Tchelakh a fait des aveux», a indiqué la source policière, selon Interfax, sans pour autant donner de détails sur les raisons qui ont poussé le suspect à agir. Contacté par l'AFP, les autorités kazakhes se sont refusées à tout commentaire.

Quinze corps, ceux de 14 gardes-frontières et celui d'un garde-chasse, ont été retrouvés le 31 mai dans des décombres calcinés du poste-frontière Arkankerguen situé dans le sud-est du Kazakhstan, à la frontière avec la Chine.

Le président kazakh, Noursoultan Nazarbaïev, avait qualifié vendredi ce drame d'«acte terroriste», sans plus de précisions.


Afp


Rendez-vous sur Hellocoton !

Rédigé par MENATWORK on jeudi, juin 07, 2012. Mots Clés , , , , , , . Suivre les commentaires RSS 2.0. Laissez un message

0 commentaires for "Monde: un garde frontière Kazakh avoue les meurtres de 14 de ses collègues."

Publier un commentaire