Megaupload: la justice Néo-Zélandaise juge les perquisitions illégales.



La justice néo-zélandaise a estimé jeudi que les mandats de perquisition utilisés lors du raid de la police contre la maison du fondateur de Megaupload Kim Dotcom en janvier étaient illégaux.


En effet au terme d'un examen des divers mandats de perquisitions qui avaient en outre permis la perquisition de son domicile et les saisies de plusieurs véhicules de luxe.



Arrêté le 20 Janvier 2012, Kim Schmitz, alias Kim Dotcom, le fondateur du celebre site de téléchargement et de partage de fichiers Megaupload avait vu son site fermé par le FBI le 19 janvier, libéré sous caution depuis le fondateur de Megaupload a toujours nié avoir une activité illégale.



En outre Kim Dotcom est assigné à residence dans sa propriété de Coatesville , il n'a pas le droit de s'éloigner à plus de 80 km de sa propriété ni d'utiliser d'hélicoptère.



Kim Dotcom le createur de Megaupload avec ses 50 millions d' utilisateurs est inculpé tout comme trois autres cadre de sa societe dans la plus grande affaire de violation de droits d'auteur jamais traitées.

Rendez-vous sur Hellocoton !

Rédigé par MENATWORK on jeudi, juin 28, 2012. Mots Clés , , , , , , , . Suivre les commentaires RSS 2.0. Laissez un message

0 commentaires for "Megaupload: la justice Néo-Zélandaise juge les perquisitions illégales."

Publier un commentaire