Week end noir pour la SNCF qui a du faire face à pas moins de 12 suicides sur les rails.

La préfecture de police de Paris a déclenché le plan Pégase dans la nuit de lundi à mardi dans la capitale après divers incidents qui ont entraîné des retards importants de TGV concernant plus de 15 000 passagers.


Ces incidents ont touché plusieurs milliers de voyageurs qui ont été pris en charge par la SNCF, la nuit de dimanche à lundi, un homme de 34 ans s'est notamment tué avec sa fillette de 19 mois en se jetant sous un train dans la Haute-Vienne. Le jeune papa s'est tué peu avant minuit sur le territoire de la commune de Condat-sur-Vienne, a-t-on appris auprès des pompiers et d'une source policière, qui évoque «un drame de la séparation».



Les services de la SNCF déplore pas moins de douze suicides sur les voies de circulation de ses trains en France en trois jours, un triste record pour la société.


«Douze en trois jours, de samedi à lundi, c'est du jamais vu à la SNCF! C'est un traumatisme pour les conducteurs, les cheminots et les voyageurs, au-delà du drame humain qui se cache derrière une telle action», a relevé Michel Pronost sur les ondes de la station de radio française.


Rendez-vous sur Hellocoton !

Rédigé par MENATWORK on mardi, mai 29, 2012. Mots Clés , , , , , , , , , . Suivre les commentaires RSS 2.0. Laissez un message

0 commentaires for "Week end noir pour la SNCF qui a du faire face à pas moins de 12 suicides sur les rails."

Publier un commentaire