Facebook et ses nouveaux actionnaires ne sont plus amis plusieurs plaintes déposées.



Les plaintes en nom collectif d'actionnaires mécontents se multiplient cinq jours après l'entrée en Bourse ratée de Facebook, visant à la fois le réseau social, ses banques et la plateforme boursière Nasdaq, même si l'action, elle, rebondissait enfin.


Mardi, des informations de presse affirmaient que les trois principales banques ayant piloté l'opération avaient abaissé leurs prévisions de résultats pour Facebook quelques jours avant l'entrée en Bourse en ne prévenant que certains gros actionnaires.


Si c'est vrai, c'est un véritable scandale», s'indignait sur Twitter Sallie Krawcheck, ex-dirigeante de la gestion de fortune de Bank of America et star de Wall Street.
«La débâcle de Facebook est une véritable insulte à l'encontre des investisseurs indépendants», renchérit Dick Green sur le site Briefing.com.


Facebook avait mis vendredi sur le marché 421 millions d'actions, pour une opération à 16,02 milliards de dollars, la plus grosse pour une valeur internet, la deuxième plus importante pour une valeur américaine tous secteurs confondus.



Mercredi, les plaintes en nom collectif d'actionnaires s'estimant lésés se multipliaient à l'encontre de Facebook et ses principaux banquiers conseils, Morgan Stanley, Goldman Sachs et JPMorgan Chase.
L'un d'entre elles, enregistrée auprès d'un tribunal de Manhattan, vise personnellement le patron de Facebook, Mark Zuckerberg, silencieux depuis vendredi malgré le tumulte au centre duquel se trouve son entreprise. La commission bancaire du Sénat a ainsi annoncé qu'elle allait ouvrir une enquête informelle sur l'affaire.


Rendez-vous sur Hellocoton !

Rédigé par MENATWORK on jeudi, mai 24, 2012. Mots Clés , , , , , , , , . Suivre les commentaires RSS 2.0. Laissez un message

0 commentaires for "Facebook et ses nouveaux actionnaires ne sont plus amis plusieurs plaintes déposées."

Publier un commentaire