Alerte info: Le journaliste Roméo Langlois otage des Farcs a été libéré.



Les Forces armées révolutionnaires de Colombie (Farc) ont relâché ce mercredi le journaliste français Roméo Langlois, comme ils l'avaient promis, il a été remis à une organisation humanitaire en fin d'après-midi.



Le gouvernement Français dont François Hollande ont confirmé la libération du journaliste de la chaîne de télévision France 24 à Bogota qui avait été enlevé le 28 avril dans le sud du pays lors d'une opération des forces militaires gouvernementale contre les Farcs.


Roméo Langlois âgé de 35 ans, est apparu souriant au sein d'une foule, il a déclaré avoir été bien traité pendant sa captivité ajoutant "A part le fait d'avoir été retenu durant un mois, alors que j'étais blessé, tout le reste s'est bien passé, je ne peux pas me plaindre, j'ai été traité, je crois, comme n'importe quel combattant".


Spécialiste des Farc, Roméo Langlois, âgé d'une trentaine d'année, exerçait depuis environ dix ans en Colombie et plus particulièrement, ces six derniè res années, pour le compte de France 24, a-t-on indiqué auprès de la chaîne à Paris . Le journaliste suivait une patrouille de l'armée dans le cadre d'un reportage sur la lutte contre le trafic de drogue et l'activité mini ère illégale dans ce pays latino -amé ricain, selon des médias colombiens.


Le chef de l'Etat français a remercié en particulier «les autorités colombiennes et le Comité international de la Croix-Rouge, dont l'aide a été précieuse».

M. Hollande a ajouté que ses pensées allaient aussi pour "nos compatriotes encore retenus en otage et pour la libération desquels le gouvernement continue de travailler sans relâche", en effet sept ressortissants français sont encore détenus de par le monde, six au Sahel et un en Somalie.

Rendez-vous sur Hellocoton !

Rédigé par MENATWORK on mercredi, mai 30, 2012. Mots Clés , , , , , , , . Suivre les commentaires RSS 2.0. Laissez un message

0 commentaires for "Alerte info: Le journaliste Roméo Langlois otage des Farcs a été libéré."

Publier un commentaire