Le père de Mohamed Merah au coeur d'un trafic de drogue

Le père de Mohamed Merah, Mohamed Benalel Merah, qui a annoncé vouloir porter plainte contre la France après la mort de son fils sous les balles de la police, a fait de la prison pour trafic de drogue, a dit mardi l'avocat du jeune jihadiste.

Le permis d'inhumer Merah délivré

Le permis d'inhumer Mohamed Merah a été signé le 23 mars par le procureur de la République de Toulouse et remis à sa famille. Celle- ci a déposé mardi une demande de transfert du corps au consulat d'Algérie.

Le consulat «doit maintenant attendre la réponse de la mairie où se trouve le cimetière choisi par la famille» pour y enterrer Merah, a expliqué à l'AFP Abdallah Zekri, conseiller du recteur de la Grande mosquée de Paris et président de l'Observatoire des actes islamophobes.

Si la réponse est obtenue mercredi, l'enterrement devrait avoir lieu jeudi dans la commune d'Essouagui, dans le département de Médéa d'où est originaire le père du tueur.
Le père de Mohamed Merah, âgé de 70 ans, «a été condamné le 21 juin 2000 par le tribunal correctionnel de Toulouse. Il était en détention provisoire depuis 1999 et il a terminé sa détention à la maison d'arrêt de Seysses en 2003», a dit à l'AFP Me Christian Etelin.

«Ses exigences sont ahurissantes», au regard de ce passé carcéral, a estimé l'avocat. «Il est illégitime d'envisager un procès contre la France. C'est indigne», a considéré celui qui a défendu Mohamed Merah. Me Etelin a ajouté que le père «ne s'est jamais occupé de son fils», et qu'«on l'a très peu revu après le divorce» des parents de Mohamed Merah, qui était alors âgé de cinq ans.

Le président Nicolas Sarkozy a exprimé mardi son «indignation» après les propos du père de Mohamed Merah, qui avait annoncé la veille son intention de porter plainte contre la France pour «avoir tué» son fils.

«Des choses indignes et indécentes, dans ma vie j'en ai entendues», a dit M. Sarkozy à la presse, en marge d'un déplacement de campagne à Guérande (ouest). «Mais je dois dire que celle-ci est particulièrement indécente s'agissant par ailleurs d'un homme qui, lorsqu'il était en France, avait eu à connaître la prison».

Mohamed Merah, qui se réclame d'Al-Qaïda, a été tué le 22 mars, lors d'un assaut de la police qui cherchait à l'arrêter pour sept assassinats à Toulouse et Montauban, entre les 11 et 19 mars: ceux de trois militaires, d'un professeur d'une école juive et de trois jeunes élèves de cet établissement.

Afp

Rendez-vous sur Hellocoton !

Rédigé par MENATWORK on mercredi, mars 28, 2012. Mots Clés , , , , , , , , , . Suivre les commentaires RSS 2.0. Laissez un message

0 commentaires for "Le père de Mohamed Merah au coeur d'un trafic de drogue"

Publier un commentaire