Syrie: une attaque contre la ville de Homs provoque la mort de 100 civils.


Près de 100 civils ont été tués lundi en Syrie, en majorité dans des bombardements sur la ville de Homs et sa province, haut lieu de la contestation victime d'un nouvel assaut, a rapporté l'Observatoire des droits de l'Homme (OSDH).

Le bilan des civils tués selon l'Observatoire s'est élevé à 98 dont 69 tués dans des bombardements sur des quartiers de la ville de Homs et sur les localités de Rastane, Qousseir et Houla.

Treize civils ont par ailleurs été tués dans les localités de la province d'Idleb (nord-ouest), 15 dans la province de Damas et un dans la province d'Alep (nord), selon la même source.

La nouvelle offensive, démentie encore une fois par le régime, est survenue à la veille d'une visite à Damas du chef de la diplomatie russe, Sergueï Lavrov, dont le pays a opposé samedi, avec la Chine, son veto contre une résolution de l'ONU condamnant la répression en Syrie.

Le Conseil national syrien (CNS), principale coalition de l'opposition, a exhorté la communauté internationale à "agir vite" pour "empêcher un nouveau massacre" à Homs, où un pilonnage avait fait plus de 230 morts samedi selon les militants.

Le régime a imputé les violences à des "gangs terroristes", comme il le fait depuis le début il y a près de 11 mois de la révolte qu'il cherche à étouffer, au prix d'au moins 6.000 morts selon les militants.

L'épouse du président syrien, Asma al-Assad, dont la famille est originaire de la ville de Homs, a elle exprimé son soutien à son époux pour la première fois depuis le début du soulèvement, a rapporté mardi le quotidien britannique The Times.

Crédits Afp

Rendez-vous sur Hellocoton !

Rédigé par MENATWORK on mardi, février 07, 2012. Mots Clés , , , , . Suivre les commentaires RSS 2.0. Laissez un message

0 commentaires for "Syrie: une attaque contre la ville de Homs provoque la mort de 100 civils."

Publier un commentaire