Meurtre d'Elodie Kulik: 10 ans après un des meurtriers décédé entre temps identifié par son ADN.


L'ADN retrouvé sur le corps d'Élodie Kulik, la jeune directrice d'agence bancaire assassinée en 2002 dans la Somme, est bien celui du suspect décédé a indiqué le Procureur d'Amiens.



Les enquêteurs avaient à l'époque retrouvé non loin du corps de la victime un préservatif et un mégot permettant le relevé de deux empreintes ADN, mais malgré près de 4.000 expertises ADN pratiquées, les enquêteurs n'avaient à l'époque pas réussi à identifier un suspect.



Le meurtrier présumé, Grégory Wiart, un plombier décédé à l'âge de 22 ans quelques mois après l'agression dans un accident de voiture, a été identifié récemment grâce à une méthode utilisée pour la première fois en France, par recoupement d'ADN. Cette méthode utilisée régulièrement dans les pays anglo-saxons a permis aux enquêteurs de faire un rapprochement entre son ADN et celui de son père, emprisonné pour une affaire d'agression sexuelle sur mineurs et isncrit au fichier des empreintes génétiques, le résultat désigne le défunt comme étant un des auteurs de ce terrible crime.



Mardi le corps du jeune homme avait été exhumé afin de permettre la vérification de ce résultat qui s'est révélé positif a indiqué le magistrat en charge du dossier.



Elodie Kulik alors âgée de 24 ans, avait été violée avant d'être étranglée en janvier 2002, son corps avait été retrouvé en partie calciné dans un champ de la commune de Tertry (Somme), avant de mourrir la jeune femme avait eu le temps d'appeler avec son téléphone portable les sapeurs-pompiers, qui avaient distingué derrière sa voix appelant aux secours, celles d'au moins deux hommes au fort accent picard.



Les enquêteurs poursuivent l'enquête en vu de trouver le second agresseur de la jeune femme.

Rendez-vous sur Hellocoton !

Rédigé par MENATWORK on jeudi, janvier 26, 2012. Mots Clés , , , , , , . Suivre les commentaires RSS 2.0. Laissez un message

0 commentaires for "Meurtre d'Elodie Kulik: 10 ans après un des meurtriers décédé entre temps identifié par son ADN."

Enregistrer un commentaire