Megaupload: La justice néo-zélandaise refuse la libération sous caution de Kim Dotcom.



Kim Schmitz, alias Kim Dotcom, le patron du site de téléchargement et de partage de fichiers Megauplaod fermé par le FBI vendredi dernier sur demande de la justice Américaine reste en prison.


Kim Dotcom qui avait été interpellé avec deux autres cadres de sa société dans sa propriété en Nouvelle Zélande avait été placé en détention, en attendant son éventuelle extradition, ce dernier avait alors déposé une requête pour une libération sous caution qui a été refusé par un juge néo-zélandais.



Le fondateur de Megaupload restera incarcéré jusqu'au 22 février 2011, la justice américaine dispose de 45 jours pour déposer sa demande d'extradition en outre trois autres personnes cadres de Megaupload sont toujours en fuite.


Kim Dotcom ou Kim Schmitz est ses collaborateurs sont accusés par la justice Américaine de «racket», «conspiration pour commettre une infraction aux droits d'auteur» et «blanchiment d'argent», des charges particulièrement lourdes pour lesquelles tous sont incarcéré, il encourt 20 ans de prison et pourrait être bientôt extradé aux Etats-Unis à la demande de la justice Américaine.

Rendez-vous sur Hellocoton !

Rédigé par MENATWORK on mercredi, janvier 25, 2012. Mots Clés , , , , , , , . Suivre les commentaires RSS 2.0. Laissez un message

0 commentaires for "Megaupload: La justice néo-zélandaise refuse la libération sous caution de Kim Dotcom."

Enregistrer un commentaire