Megaupload fermé par le FBI: deux autres sites de téléchargement menacés de fermetures.


La guerre 2.0 de la justice Américaine contre les sites de téléchargements a visiblement d'autres objectifs que le site Megaupload, en effet deux sites Argentins se retrouvent dans le colimateur du FBI et seraient également visés par les mêmes plaintes que le défunt site fermé vendredi dernier.


En effet les sites argentins Cuevana, qui permet l'accès gratuit à des milliers de films et séries, et Taringa !, réseau social d'échange de contenus, se retrouvent visés dans l'affaire Megaupload, dont ils constituent les liens les plus visités en Amérique latine.

Tomas Escobar, un Argentin d'une vingtaine d'années, créateur en octobre 2009 de Cuevana - 2 millions de visiteurs par jour, dont 90% en Amérique latine pour un catalogue de 3000 films et 250'000 séries - est dans le collimateur de la justice.

Le contenu de Cuevana était lié au site d'échange d'archives Megaupload, accusé de piraterie aux Etats-Unis, qui était sa principale source, mais pas la seule.

Un autre site argentin, Taringa !, fort de 6 millions de visiteurs par jour, est mentionné dans l'enquête du FBI sur Megaupload.

Il a été créé en 2004 par les frères Matias, 32 ans, et Hernan Botbol, 29 ans et Alberto Nakayama, 30 ans, propriétaires de la société Wiroos SRL qui «loge» le portail dont la publicité est sa principale source de revenus.

Tous les trois avaient été mis en examen (inculpés) en 2010 pour reproduction de livres sans autorisation.

Le site Taringa ! a démenti dimanche «avoir eu un quelconque accord commercial» avec Megaupload. «Ce sont les utilisateurs qui choisissent les sites avec lesquels ils veulent se lier», a-t-il dit.

Cuevana fait l'objet de plusieurs plaintes présentées notamment par l'Union argentine de producteurs de vidéo (UAV), ainsi que par la chaîne de câble HBO.


Sources et Crédits Afp

Rendez-vous sur Hellocoton !

Rédigé par MENATWORK on mercredi, janvier 25, 2012. Mots Clés , , , , , , , . Suivre les commentaires RSS 2.0. Laissez un message

0 commentaires for "Megaupload fermé par le FBI: deux autres sites de téléchargement menacés de fermetures."

Enregistrer un commentaire