La Corée du Nord a puni aux travaux forcés les personnes qui n'ont pas pleuré King-Jon Il.

s


L'ancien leader de la Corée du Nord, Kim Jong Il décédé récemment a profondément touché une certaine partie de la population, que la télévision d'état n'a pas manqué de montrer en direct, ce sont des milliers de personnes qui ont ainsi pleuré parfois dans des scènes d’hystéries le dictateur.


Mais en revanche pour certains cette mort n'a été qu'une autre parmi tant d'autres, sauf, que le gouvernement n'a pas apprécié une telle désinvolture, pour punir ce manque de respect le pouvoir nord-coréen a commencé à punir des habitants qui n'ont pas assez pleuré la mort de Kim Jong-Il.



Les personnes n'ayant pas pleuré l'ancien chef d'état risquent jusqu'à 6 mois dans un camp de travail, une peine qui est également appliquée à ceux qui n'ont pas participé aux rassemblements en l'honneur de l'ancien dictateur.


Cette information a été révélée mercredi 11 décembre par le quotidien Nord Coréen Daily NK,
exilé en Corée du Sud.



Selon les informations de plusieurs groupes de défenseurs des droit de l'homme, ce sont environ 200 000 personnes qui seraient actuellement retenues dans ces camps de travail.


Rendez-vous sur Hellocoton !

Rédigé par MENATWORK on samedi, janvier 14, 2012. Mots Clés , , , , , , . Suivre les commentaires RSS 2.0. Laissez un message

0 commentaires for "La Corée du Nord a puni aux travaux forcés les personnes qui n'ont pas pleuré King-Jon Il."

Enregistrer un commentaire