France: scandale des prothèses mammaires PIP des enquêtes administratives ouvertes.



Le scandale des prothèses mammaires PIP, n'en finit pas de connaître de rebondissements, en effet après les révélations sur leur composition par la radio RTL lundi, le gouvernement Français qui avait déjà l'affaire à bras le corps a décidé ce mardi d'ouvrir plusieurs enquêtes administratives chargées de faire le point sur un scandal qualifié de "planétaire".



Le ministre de la Santé Xavier Bertrand a demandé l'ouverture de plusieurs enquêtes à la Direction générale de la santé et à l'agence de sécurité sanitaire (Afssaps) en vu dedéterminer si des défaillances dans les systèmes de contrôles ont permis à la société PIP de commercialiser les prothèses mammaires à l'origine d'une alerte mondiale.


Selon le ministre "Aujourd'hui, les éléments nous laissent penser que ces gels (utilisés pour les implants mammaires PIP, ndlr) étaient vraiment frelatés..... comment dans ce cas les contrôles ne l'ont pas déterminé, c'est cela qui m'intéresse".


Quant au président de la société PIP, au centre de l'affaire des implants mammaires défectueux, il a été interrogé par l'autorité de contrôle à propos de la composition de ses prothèses, a ajouté Xavier Bertrand.


En France, 20 cas de cancers ont été signalés chez des porteuses d'implants PIP, sans qu'un lien de causalité soit établi entre les cancers dépistés et les prothèses PIP.



Le gouvernement a toutefois recommandé aux 30.000 femmes concernées en France de se faire retirer ces implants. La société productrice de ces implants, Poly Implant Prothèse (PIP), a exporté jusqu'à sa cessation d'activité en mars 2010 la majeure partie de sa production et on estime que dans le monde, 400.000 à 500.000 femmes seraient porteuses d'implants PIP, notamment en Amérique latine, en Espagne et en Grande-Bretagne.


Des additifs pour carburant dans les prothèses PIP ?.


Les prothèses PIP misent en cause en France contenaient selon RTL, un mélange de produits commandés à de grands groupes de chimie industrielle et qui n'ont jamais été testés cliniquement quant à leur éventuelle nocivité sur l'organisme.


RTL précise que parmi ses additifs pour carburants, le Baysilone, ainsi que le Silopren et le Rhodorsil, utilisés dans l'industrie du caoutchouc , des produits qui pourraient être à l'origine de la rupture des implants.


Les avocats de Jean Claude Mas le fondateur de PIP ont démenti cette information dans la foulée.


Les analyses de l'Afssaps effectuées sur des prothèses saisies lors d'une perquisition dans les locaux de PIP en mars 2010, ont mis en évidence un gel non conforme, au pouvoir irritant mais non géno-toxique (sans altération de l'ADN des cellules), avec un risque élevé de rupture des enveloppes et de suintement du gel, plusieurs cas avaient été signalés par des commerciaux de la société PIP qui s'étaient inquiétés de cette grave anomalie.


Rendez-vous sur Hellocoton !

Rédigé par MENATWORK on mardi, janvier 03, 2012. Mots Clés , , , , , , , . Suivre les commentaires RSS 2.0. Laissez un message

0 commentaires for "France: scandale des prothèses mammaires PIP des enquêtes administratives ouvertes."

Publier un commentaire