Affaire DSK: la femme de chambre Nafissatou Diallo poursuit le New York Post.



Kenneth Thompson, l'avocat de la femme de chambre qui accuse Dominique Strauss-Kahn de tentative de viol depuis mai 2011 est passé ce mardi à la contre attaque contre le quotidien The New York Post qui depuis plusieurs jours déverse des informations sur sa cliente Nafissatou Diallo.



L'avocat a fait savoir qu'il avait déposé plainte ce mardi pour diffamation contre le journal et contre cinq de ses journalistes en raison d'articles la présentant comme une prostituée dans la période du 2 au 4 juillet 2011. Selon le conseil de la femme de chambre, le quotidien a publié ces articles qu'il juge diffamatoires dans une logique purement commerciale afin de "relancer des ventes en chute libre".



Dans ses colonnes le quotidien New Yorkais a à plusieurs reprises écrit que Nafissatou Diallo victime supposée de DSK "effectuait un double service en tant que prostituée en récoltant de l'argent liquide auprès de clients masculins" mais également que la jeune femme "continuait de se livrer à la prostitution dans un hôtel de Brooklyn où elle était mise à l'abri par le parquet".



Nafissatou Diallo réfute toutes ces allégations ajoutant que le New York Post a publié toutes ces informations tout en sachant que celles-ci étaient fausses savait selon Kenneth Thompson "elles ont exposé la plaignante à l'humiliation, au mépris et au ridicule dans le monde entier en la décrivant de manière erronée comme une prostituée ou comme une femme faisant commerce de son corps et elles constituent en tant que telles de la diffamation et de la calomnie", la plainte demande des indemnités pour ces diverses diffamations.



Kenneth Thompson est particulièrement connu pour obtenir de gros dédommagements pour les victimes devant la justice new-yorkaise.

Rendez-vous sur Hellocoton !

Rédigé par MENATWORK on mardi, juillet 05, 2011. Mots Clés , , , , , , , , , , , . Suivre les commentaires RSS 2.0. Laissez un message

0 commentaires for "Affaire DSK: la femme de chambre Nafissatou Diallo poursuit le New York Post."

Enregistrer un commentaire