L'empire de Playboy en danger face à la crise financière mondiale.



La crise financière mondiale ne touche pas que les établissements financiers. L'empire Playboy célèbre pour ses playmates et filles nues dans le célèbre magazine de charme de Hugh Efner semble être dans la tourmente.


Aussi bizarre soit-elle la crise touche en effet l'entreprise fleurissante de celui qui est le "Pape" incontestable du charme. Agée de 83 Hugh Hefner ne se doutait surement pas que son empire pourrait vaciller et pourtant il faut bien se rendre à l'évidence ses bunnies n'ont pas pu e protéger de la crise financière mondiale qui touche la planète. Un récent rapport indique que Hugh Efner a du réduire considérablement ses prétentions de luxe, et a du licencier une partie de ses employés de Los Angeles mais également de Now York afin d'éviter la faillite.


Elizabeth Austin porte parole de l'empire Playboy ne serait pas en mesure de confirmer la licenciements, en disant: "Il est de notre politique de ne pas commenter sur les entreprises des questions telles que les questions des employés."




Google-Translate-English to French Traduire français en Arabic Google-Translate-Chinese (Simplified) BETA Traduire français en Arabic Traduire français en Arabic Traduire français en Croatian Traduire français en Czech Traduire français en danish Traduire français en Dutch Traduire français en Finnish Traduire français en German Traduire français en Greek
Google-Translate-English to Japanese BETA Traduire français en Korean BETA Traduire français en Norwegian Traduire français en Polish Traduire français en Portuguese Traduire français en Romanian Traduire français en Russian Traduire français en Russian BETA Traduire français en Spanish Traduire français en Swedish Traduire français en ItalianTraduire français en Hindi




Imprimer cette page - Print Page

Rédigé par MENATWORK on vendredi, octobre 03, 2008. Mots Clés , , , , , , , . Suivre les commentaires RSS 2.0. Laissez un message

0 commentaires for "L'empire de Playboy en danger face à la crise financière mondiale."

Enregistrer un commentaire